« LA PETITE FILLE QUI AVAIT AVALE UN NUAGE GRAND COMME LA TOUR EIFFEL » . ROMAIN PUERTOLAS

20170705_144132

Demat !

Voici mon coup de coeur de l’été ! Ce roman est un petit bijou, un extraterrestre, un ovni que vous devez absolument avoir dans votre sac de plage ! On pleure, on rit, on est ému, on est triste, on est joyeux, on sourit… vous passerez par toutes les émotions au fil des pages mais avec délectation et bonheur.

J’ai entendu parlé de Romain Puertolas mais je n’avais pas encore eu l’occasion d’en découvrir l’écriture. La conclusion est qu’il ne faut pas perdre de temps mais courir chez votre libraire ! Né en 1975, primé plusieurs fois, vous avez forcément entendu parlé de lui par son roman « L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA ». Roman que je vais m’empresser de lire avant le printemps 2018 car sachez-le : l’adaptation cinématographique du roman est en cours de tournage !

Pour en revenir au roman qui nous intéresse aujourd’hui, on y parle d’un sujet grave : la mucoviscidose. Mais sa réalité mortelle est traitée à l’image de l’enfant qui en est victime. C’est à dire avec légèreté et rêves. On part dans un voyage fabuleux peuplé de rencontres extraordinaires et mystérieuses. Une postière, un contrôleur aérien, un coiffeur-barbier, un berger, une petite marocaine, un marabout, un moine boudhiste…

Tout part d’une jeune femme qui réussit à s’envoler seule, juste en battant des bras, depuis une piste de décollage de l’aéroport de Roissy durant l’épisode du nuage de cendres qui s’est abattu sur l’Europe lors d’une éruption volcanique islandaise. S’ensuit des aventures incroyables dans lesquelles on plonge tête baissée, on se laisse bercer par l’imaginaire de l’auteur et cette histoire fabuleuse.

Je vais faire court pour cet article, je n’en dirai pas plus au risque de spoiler le roman. Il faut le lire, il faut le vivre. Car c’est avant une histoire d’amour. Amour entre un homme et une femme, amour fraternel, amour maternel, amour sous toutes formes.

J’espère vous avoir donné envie de le lire, en tout cas je le souhaite car c’est réellement une perle.

Breizhous

2 commentaires sur “« LA PETITE FILLE QUI AVAIT AVALE UN NUAGE GRAND COMME LA TOUR EIFFEL » . ROMAIN PUERTOLAS

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :