LE MASCARA VOLUME AVRIL

DSC05709 - Copie

Demat !

En ce week-end laissant apparaître un peu de soleil, on parle beauté bio bien sûr.

Je vous ai déjà parlé brièvement de la marque française AVRIL lors de mon article sur les vernis. En même temps j’avais acheté un mascara et cela fait à peu près 2 mois que le porte au quotidien.

Si mon avis sur les vernis était mitigé, je ne regrette pas mon achat de mascara. Dans la palette des marques proposées, celui d’Avril ressortait avec de bons avis. Difficile de se décider lorsque l’on cherche ce type de produit en bio car on recherche une bonne tenue, au moins équivalente aux produits non bios ainsi qu’une belle mise en valeur de notre regard. J’ai choisi le « mascara volume » mais vous pouvez opter pour le « mascara longue tenue ».

Pour les détails : 99.80 % du total des ingrédients est d’origine naturelle et 57.70 % du total des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique. Il contient de la cire d’abeille bio pour protéger les cils et de l’extrait d’açaï (fruit antioxydant d’une plante guyanaise), et évidemment sans test sur les animaux !

Points positifs : La texture du mascara est crémeuse, agréable et facile à appliquer, la couleur est d’un noir profond. Le produit se dépose facilement et de manière uniforme sur les cils. En ce qui concerne la tenue, cela va dépendre des femmes mais pour moi elle est excellente. Mon mascara tient toute la journée, pas besoin de retouches et il s’enlève facilement au démaquillage.

Seul bémol : la forme de la brosse. Bombée sur une partie et fine sur la pointe. Je ne trouve pas ça très pratique pour l’application, personnellement je préfère une brosse fine uniforme.

Donc, vous l’aurez compris… : je recommande ! ^^ Je suis ravie de cet achat et je vais continuer à l’utiliser. Maintenant je pense acheter d’autres produits de la marque, notamment le fond de teint et surtout le crayon rouge à lèvres à 4€ qui me fait de l’oeil depuis plusieurs semaines 😉

Breizhous !!

Mascara volume noir AVRIL : 7€

« LA PETITE FILLE QUI AVAIT AVALE UN NUAGE GRAND COMME LA TOUR EIFFEL » . ROMAIN PUERTOLAS

20170705_144132

Demat !

Voici mon coup de coeur de l’été ! Ce roman est un petit bijou, un extraterrestre, un ovni que vous devez absolument avoir dans votre sac de plage ! On pleure, on rit, on est ému, on est triste, on est joyeux, on sourit… vous passerez par toutes les émotions au fil des pages mais avec délectation et bonheur.

J’ai entendu parlé de Romain Puertolas mais je n’avais pas encore eu l’occasion d’en découvrir l’écriture. La conclusion est qu’il ne faut pas perdre de temps mais courir chez votre libraire ! Né en 1975, primé plusieurs fois, vous avez forcément entendu parlé de lui par son roman « L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA ». Roman que je vais m’empresser de lire avant le printemps 2018 car sachez-le : l’adaptation cinématographique du roman est en cours de tournage !

Pour en revenir au roman qui nous intéresse aujourd’hui, on y parle d’un sujet grave : la mucoviscidose. Mais sa réalité mortelle est traitée à l’image de l’enfant qui en est victime. C’est à dire avec légèreté et rêves. On part dans un voyage fabuleux peuplé de rencontres extraordinaires et mystérieuses. Une postière, un contrôleur aérien, un coiffeur-barbier, un berger, une petite marocaine, un marabout, un moine boudhiste…

Tout part d’une jeune femme qui réussit à s’envoler seule, juste en battant des bras, depuis une piste de décollage de l’aéroport de Roissy durant l’épisode du nuage de cendres qui s’est abattu sur l’Europe lors d’une éruption volcanique islandaise. S’ensuit des aventures incroyables dans lesquelles on plonge tête baissée, on se laisse bercer par l’imaginaire de l’auteur et cette histoire fabuleuse.

Je vais faire court pour cet article, je n’en dirai pas plus au risque de spoiler le roman. Il faut le lire, il faut le vivre. Car c’est avant une histoire d’amour. Amour entre un homme et une femme, amour fraternel, amour maternel, amour sous toutes formes.

J’espère vous avoir donné envie de le lire, en tout cas je le souhaite car c’est réellement une perle.

Breizhous